×

Message d'avertissement

Les soumissions de ce formulaire sont closes.

Les métiers de la musique et la professionnalisation des personnes en situation de handicap

-A A +A
Jeudi 02 avril 2015 - Vendredi 03 avril 2015
Toulouse

Après avoir partagé nos expériences et croisé nos regards lors des rencontres nationales précédentes sur les questions du projet, les notions de mixité des publics dans les dispositifs inclusifs, les conditions de l’accessibilité aux pratiques de la musique, ces 5èmes rencontres nous permettront d’aborder sous des angles différents l’accès aux métiers de la musique et à la professionnalisation des personnes en situation de handicap.

Nous avons eu à coeur d’organiser ces rencontres au Conservatoire à rayonnement régional de Toulouse, établissement où les musiciens ont la possibilité de faire aussi bien leurs premiers pas dans les apprentissages de la musique que de s’orienter vers la professionnalisation.

Plénières et tables rondes se succéderont, portant sur les différents types de parcours dans l’apprentissage et la pratique de la musique des personnes en situation de handicap et s’appuyant sur des expériences et des témoignages variés.

 

Jeudi 2 Avril 2015

9h30 : Accueil café – Le duo L’oiseau et l’éléphant interviendra au fil des deux journées pour des ponctuations musicales improvisées

10h00 : Ouverture des 5èmes Rencontres Nationales par Yves DE VILLEBLANCHE, Président du RNMH, Jean DEKYNDT, Directeur du CRR de Toulouse, Laurent ROTURIER, Directeur Régional des Affaires Culturelles, François SIMON, Vice-président du Conseil Régional Midi-Pyrénées.

10h30 : Accessibilité aux pratiques de la musique et aux formations supérieures des métiers de la musique et de la culture

  • Des premiers pas dans les apprentissages à la profession artistique
    Lucile NAVAJAS, responsable des classes pour enfants en situation de handicap au CRR de Perpignan, et Marie-Thérèse RICO, Co-présidente de l’APEC de Perpignan.
  • les dispositifs d’action culturelle à destination des personnes en situation de handicap
    Régis SACARRERE, éducateur spécialisé de l’IME Le Hameau du Lac et musicien, et Jeff ZIMA, artiste-musicien, intervenant auprès de l’IME Le Hameau du Lac dans le cadre du dispositif « Résidence de territoire ».
  • L’accueil des étudiants en situation de handicap dans les formations aux métiers de la musique
    Christian GUYOT, enseignant au conservatoire de Suresnes (92), compositeur, musicien en situation de handicap.
    Modération : Yves DE VILLEBLANCHE, Président du RNMH et directeur de Musique et Danse en Loire-Atlantique.

12h30 : Repas

14h00 : Ateliers thématiques au choix :

  • Atelier 1 : Les dispositifs culture santé, un cadre pour intervenir dans les structures médico-sociales
    Emma BOCKOR, Chargée de mission au Département des publics et de la diffusion à la Direction Générale de la Direction Artistique, Ministère de la Culture et de la communication ; Elvire ARONICA, Directrice des opérations à l’Agence Régionale de Santé Midi-Pyrénées.
    Modératrice : Noëlle PIRONY, conseillère technique Loisirs, culture, jeunesse à l’APF (Association des paralysés de France)
    Synthèse de l'atelier 1
  • Atelier 2 : La prise en compte du handicap dans la formation des acteurs artistiques
    Magali VILLAEFOND, Présidente de l’association MESH (Musique et Situation de Handicap).
    Modératrices : Anne GARZUEL, Responsable enseignement et pratiques musicales, Musique et Danse en Loire-Atlantique et secrétaire du RNMH, et Marie-Claude VALETTE, Présidente de l’UR-FNAPEC Languedoc-Roussillon.
    Synthèse de l'atelier 2
  • Atelier 3 : La médiation culturelle pour les publics en situation de handicap
    Anaïs LAGUILLAUMIE, Responsable des publics spécifiques, Scène Nationale d’Albi ; Françoise PRUDHON, musicienne-intervenante.
    Modérateurs : Mériam KHALDI, chargée de mission développement des publics, Le FAR ; Joseph-Louis BARBOSA, musicien, administrateur de l’APF.
    Synthèse de l'atelier 3
  • Atelier 4 : La création artistique avec des personnes en situation de handicap
    Christian GUYOT, enseignant au conservatoire de Suresnes et compositeur ; Youenn LEBERRE, artiste-musicien.
    Modératrice : Sabine d’HALLUIN, directrice artistique de la compagnie Les Toupies.
    Synthèse de l'atelier 4

15h15 : Intermède musical (avec Jeff ZIMA et les résidents du Hameau du Lac)

15h45 : Permutation des ateliers

17h30 : Intermède musical, Musique de chambre (par les élèves du CRR de Toulouse)

18h00 : Restitution des ateliers

19h00 : Concert par les élèves de la classe de chant du CRR de Toulouse
 

Vendredi 3 Avril 2015

9h00 : Accueil café

9h30 : Table ronde : Le maintien dans l’emploi et la reconversion professionnelle quand survient le handicap

  • André-François ARCIER, Président fondateur de Médecine des arts ; Daniel LODDO, CORDAE/La Talvera, ethnomusicologue et musicien ; Fabrice RAMOS, Musicien-intervenant aux CMR ; Joseph-Louis BARBOSA, administrateur de l’APF et musicien ; Sophie CRABETTE, directrice-adjointe de Cap-emploi Midi-Pyrénées.
    Modération : Yves DE VILLEBLANCHE, Président du RNMH et directeur de Musique et Danse en Loire-Atlantique.

12h00 : Clôture des 5èmes rencontres nationales

14h00 : Assemblée générale du Réseau National Musique et Handicap

15h30 : Fin des rencontres nationales pour les adhérents

 

Synthèse des rencontres nationales du RNMH

atelier 1 : les dispositifs culture-santé, un cadre pour intervenir dans les structures médico-sociales.

 

Animé par Emma BOCKOR, Chargée de mission au Département des publics et de la diffusion à la Direction Générale de la Direction Artistique, Ministère de la Culture et de la communication ; Elvire ARONICA, Directrice des opérations à l’Agence Régionale de Santé Midi-Pyrénées.

Modératrice : Noëlle PIRONY, conseillère technique Loisirs, culture, jeunesse à l’APF (Association des paralysés de France)

En 1999, une convention nationale est signée entre le Ministère de la Culture et le Ministère de la Santé. Son but est de doter les hôpitaux d'une politique culturelle. Par la suite, le dispositif s’étendra au secteur du médico-social.

Deux enjeux sont identifiés : la démographique lié au vieillissement de la population et l’aspect sociétal de l’inclusion des personnes en situation de handicap dans la vie de la cité.

« Avoir un handicap n'enlève en rien la citoyenneté de l'individu ».

L’appel à projet est publié sur site web de la Drac ou de l’agence régionale de santé (ARS) en fin d'année (octobre-novembre).

Qui propose le projet ? C’est un artiste adossé à une structure associative, conjointement avec un établissement hospitalier ou médico-social. C'est donc un projet commun.

Ils soumettent leur projet par écrit à la DRAC. Celle-ci évalue le sérieux et les compétences de l'artiste pour éviter les expériences malheureuses ou les abus, ces projets s’adressant à un public fragile.

Ø Il ne faut pas hésiter à aller voir la Drac pour se faire accompagner dans le montage du projet.

La sélection des projets se fait en début d'année. Le Comité de sélection est composé à parité de représentants de la Culture et de représentants du Médico-social.

Les critères d'éligibilité sont le projet artistique, l’implication des résidents, l’ouverture vers la cité (exemple : une exposition ouverte au public).

Les subventions sont des co-financements pouvant aller jusqu'à 120.000 euros. Cependant, les projets retenus ne sont pas toujours financés à la hauteur de leur demande.

Nota bene, les projets indirectement artistiques, les projets d'art-thérapie, les projets dont les résidents ne seraient que spectateurs ne sont pas acceptés.

Une problématique  a été soulevée : doit-on refinancer les projets existant pour les prolonger, au détriment de nouveaux qui arrivent ? C’est un vrai dilemme pour ceux qui décident. En pratique, la volonté est de trouver un équilibre entre les deux (refinancement des anciens projets et financement de nouveaux).

 

En 2015, 50 % des projets proposés ont été retenus.